La checklist en 6 étapes du tricoteur voyageur

Voici quelques conseils qui te seront bien utiles si tu es un aoûtien tricoteur. Remarque que ces conseils sont aussi valables si tu es juillettiste tricoteur mais ne seront applicables que l’année prochaine. Oui bon en fait c’est valable pour tous les vacanciers qui souhaitent tricoter. Et si tu n’as pas encore cédé à la tricot mania alors viens faire un petit tour du côté de chez nous et je te parie qu’après ça tu seras conquis !

1. Range soigneusement ton matériel

Que ce soit pendant un long périple en voiture ou lors d’un vol vers une destination exotique (ou la maison de ta grand-mère), tu ne veux pas avoir à chercher tes aiguilles dans les profondeurs infinies de ton sac à main et sortir tes sous-vêtements aux motifs de super-héros pour attraper tes pelotes à chaque fois que tu veux tricoter…

Alors organise toi avant de quitter la maison ! Assure toi que ton sac se ferme correctement (le tote bag Peace&Wool est ton ami 😉 ), et n’oublie surtout pas tes aiguilles et ton patron ou tu te retrouveras bloquée une fois à destination ! Ensuite range ton sac de projet au-dessus de tes autres affaires pour pouvoir y avoir accès facilement.

1

2. Si tu prends l’avion, pense à vérifier la liste des objets autorisés en cabine

Le meilleur moyen pour savoir si ton matériel est autorisé à bord est de consulter le site de ta compagnie aérienne et des aéroports. Tu peux aussi directement les appeler si jamais tu crains de jouer les contrebandiers à l’insu de ton plein gré comme dirait le philosophe.

Si jamais le doute persiste au moment d’enregistrer tes bagages, pense à garder une petite place dans tes valises en soute au cas où l’on t’interdirait de tricoter peinarde dans l’avion. Tu ne voudrais pas être obligé d’abandonner ton matériel à l’aéroport ! De manière générale, les aiguilles en bambou sont toujours préférables à leurs consœurs métalliques pour t’accompagner dans l’avion.

2

3. Laisse tes accessoires les plus précieux à la maison

On aime tous se faire plaisir pendant les vacances ! Mais ces aiguilles à tricoter plus vite que la lumière, les supers ciseaux de super mamie et ces fils de luxe en or pailleté devraient probablement rester à la maison. Même si certains peuvent être théoriquement autorisé dans l’avion, tu pourrais te retrouver face à un employé un peu trop zzzélé au discours ronflant qui t’obligerait à les laisser de côté.

Ajoute y le risque d’oublier tes affaires à l’hôtel ou de te les faire chaparder par un gang d’écureuils sur une aire d’autoroute et ça devient vraiment un pari très risqué ! Que prendre alors ? Ce n’est pas compliqué : si tu ne peux pas supporter l’idée de perdre telle ou telle chose, laisse la chez toi.

3

4. Planifie un projet adapté au voyage

Les couvertures et les pulls sont amusants à tricoter mais ça ne veut pas dire que Régis (53 ans, vendeur de chouquettes et temporairement ton passager voisin sur le trajet Chez toi-Destination exotique/Chez mamie) va vouloir le porter. Assure toi donc que ton projet est quelque chose que tu peux tricoter sur ton propre périmètre et qui ne gênera pas Régis pendant le voyage. L’avantage de tricoter des petites choses est aussi qu’elles pourront se ranger facilement dans tes bagages pour le voyage retour 😉

4

5. Apporte un projet de secours

Tu viens d’arriver à bon port et tu te lances dans ce super tricot qui te faisait languir depuis  ̶d̶e̶s̶ ̶j̶o̶u̶r̶s̶ d̶e̶s̶ ̶m̶o̶i̶s̶ des années. Problème : tu n’avais pas prévu que la tâche s’avérerait si compliquée et tu abandonnes ton projet. Tu es déception.

La solution ? Transporte toujours quelques pelotes de secours pour tricoter quelque chose de simple. Cela peut être un sac pour ramener tes souvenirs ou bien une serviette à offrir à ton hôte (ou Régis si tu as bien sympathisé 🙂 ). Autre solution : choisis un kit Peace&Wool, tu ne seras pas déçue.

carygrant

6. Si tu voyages avec des enfants, amène une petite pelote en extra pour eux !

Cela peut être une super opportunité pour leur apprendre les bases du tricot ou comment tricoter avec les doigts par exemple. Plus que d’aller à la plage, jouer au ballon, crapahuter dans la piscine ou grimper aux arbres comme des écureuils, ce que désire les enfants plus que tout au monde c’est apprendre à tricoter.

Bon peut-être pas en fait. Mais plus sérieusement, le tricotage permet de passer un moment de détente toujours agréable. Cela les occupe pendant les trajets et c’est surtout vraiment fun de pouvoir partager des moments à tricoter tous ensemble ! Après tout, ce n’est pas à ça que servent les vacances en famille ?

8

(EXTRA). TRICOTER OU CONDUIRE IL FAUT CHOISIR

Pire que d’envoyer des textos ou de jouer à Pokémon GO, tricoter au volant est dangereux. Alors sois prudente pendant tes vacances et surtout profite à fond ! 🙂

7

 

(1) Commentaire Rédiger un commentaire

Laisse un commentaire

Required fields are marked *.